Préservation des forêts (REDD+)

Comment les projets REDD+ permettent de réduire les émissions liées à la déforestation et à la dégradation des forêts

Les projets REDD+ s’appuient sur la finance carbone pour financer des initiatives locales qui réduisent les émissions liées à la déforestation et à la dégradation des forêts tout en favorisant une gestion durable des massifs forestiers. Actuellement, les projets REDD+ constituent l’un des meilleurs moyens d’affecter les fonds du secteur privé aux populations qui vivent sur place, les gardiens de nos dernières forêts tropicales.

Il est essentiel de soutenir les projets REDD+, car il faudra sans doute des années, voire des décennies, pour éliminer de l’atmosphère chaque tonne de carbone causée par la déforestation aujourd'hui. Et le temps presse. Les forêts tropicales sont non seulement des réserves pour le carbone, mais aussi pour la biodiversité, abritant la majorité des espèces animales et végétales qu’il existe sur Terre.

Le cadre REDD+ a été créé par la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (UNFCCC) dans le but de limiter la déforestation dans les pays en développement. Destiné à l’origine à accélérer l’action des nations dans la lutte contre la déforestation, il accepte provisoirement une mise en œuvre volontaire sous-nationale. Compte tenu du rôle vital des forêts, l’Article 5 de l’Accord de Paris fait d’ailleurs expressément mention du cadre REDD+.

NOS EXPERTS EN SOLUTIONS FONDÉES SUR LA NATURE VOUS EN DISENT PLUS SUR REDD+

Pour en savoir plus sur les tenants et les aboutissants des projets REDD+, regardez le webinaire ci-dessous dans lequel deux de nos experts en solutions fondées sur la nature vous expliquent comment :

  • Éviter une déforestation planifiée et non planifiée
  • Établir un référentiel et des scénarios pour les projets
  • Mesurer les réductions d'émissions vérifiées
  • Gérer les fuites et les réserves tampons

QUELLES SONT LES CARACTÉRISTIQUES D’UN BON PROJET REDD+ ?

Comme vous l’ont expliqué nos experts des solutions fondées sur la nature dans le webinaire ci-dessus, pour être efficace, un projet carbone REDD+ dédié à la préservation des forêts doit présenter les caractéristiques suivantes :

  1. Complémentarité : le projet doit atteindre des réductions d’émissions que l’on n’aurait pas pu obtenir en l’absence du projet en raison d’une déforestation planifiée ou non planifiée.
  2. Référentiel : le projet doit s’appuyer sur un référentiel solide et transparent concernant les émissions liées à la déforestation et à la dégradation des forêts afin de mesurer précisément les réductions d’émissions obtenues dans le cadre des activités du projet.
  3. Fuite : le projet doit surveiller et tenir compte des hausses imprévues des émissions en dehors de la zone de portée du projet, en raison par exemple du déplacement de la zone d’abattage illégal juste à côté de celle du projet.
  4. Vérification indépendante : le projet doit être associé à un système de suivi, de compte-rendu et de vérification solide et transparent afin de mesurer précisément la réduction des émissions.
  5. Permanence : le projet doit gérer une réserve tampon de crédits mise de côté pour couvrir les éventuels imprévus et faire participer la population locale, l’impliquant ainsi sur le long terme comme gardienne des stocks du carbone de la forêt.
  6. Co-bénéfices : le projet doit respecter les droits fonciers des peuples indigènes, associer les populations locales aux décisions, préserver la précieuse biodiversité et améliorer les moyens de subsistance grâce à d’autres sources de revenus durables qui n'impliquent pas la déforestation ni la dégradation des forêts.

Grâce à la vente de réductions d'émissions vérifiées (REV), la finance carbone sert à financer des activités menées par les populations locales. Il s’agit de traiter les causes spécifiques de la déforestation dans une zone et de créer d’autres moyens de subsistance. Parmi les activités REDD+ couramment subventionnées par la finance carbone :

  • Formation des agriculteurs à la gestion durable des terres et à la préservation de la biodiversité
  • Coopératives pour des produits forestiers autres que le bois, comme les fruits, les noix, le miel et le cacao
  • Gardes forestiers non armés pour prévenir l’abattage illégal et le braconnage
  • Prévention des feux de forêt et brigades de lutte contre les incendies
  • Soutien à la reconnaissance légale des droits fonciers
  • Établissements et fournitures scolaires
  • Eau propre et assainissement
  • Accès à la technologie
  • Cliniques médicale

PROJECT DRAWDOWN SUR LA PROTECTION DES FORÊTS

« Dans leur biomasse et dans leur sol, les forêts renferment d’énormes réserves de carbone. Leur préservation prévient les émissions liées à la déforestation, protège le carbone qui y est stocké et contribue à la séquestration continue du carbone.

Les forêts matures en bonne santé captent le carbone grâce à la photosynthèse puis le stockent dans leur sol et dans leur biomasse depuis des dizaines d’années, voire des siècles. Aujourd’hui, les forêts s’étiolent et se dégradent rapidement, libérant ce carbone stocké et limitant la capacité des forêts à fournir un habitat, à contrôler l’érosion, à constituer des sols, à réguler la fourniture ainsi que la qualité de l'eau et à éliminer la pollution de l’air.

Depuis que les humains ont commencé à cultiver les terres, le nombre d’arbres sur Terre a reculé de 46 %. D’après les estimations, les émissions liées à la seule déforestation tropicale et à la seule dégradation des forêts représentent 5,1 à 8,4 gigatonnes d’équivalent dioxyde de carbone par an, soit le chiffre édifiant de 14 à 21 % des émissions anthropogènes (International Sustainability Unit, 2015). En protégeant les forêts, on pourrait diminuer ces émissions de 5,56 - 8,83 gigatonnes d’ici 2050. »

Project Drawdown est la première ressource mondiale de solutions climatiques | drawdown.org/solutions/forest-protection

CONTRIBUTION AUX ODD DES PROJETS DE PRÉSERVATION DES FORÊTS (REDD+)

En plus de réduire les émissions dans le cadre des mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques (ODD 13), les projets REDD+ sont les seuls projets carbone aujourd'hui à contribuer à l’ensemble des 17 objectifs de développement durable (ODD) des Nations unies. Notamment :

  1. Éliminer la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde
  2. Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable
  3. Permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge
  4. Assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie
  5. Parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles
  6. Garantir l’accès de tous à des services d’alimentation en eau et d’assainissement gérés de façon durable
  7. Garantir l’accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et modernes, à un coût abordable
  8. Promouvoir une croissance économique soutenue, partagée et durable, le plein emploi productif et un travail décent pour tous
  9. Bâtir une infrastructure résiliente, promouvoir une industrialisation durable qui profite à tous et encourager l’innovation
  10. Réduire les inégalités dans les pays et d’un pays à l’autre
  11. Faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables
  12. Établir des modes de consommation et de production durables
  13. Prendre d’urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions4
  14. Conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins du développement durable
  15. Préserver et restaurer les écosystèmes terrestres, en veillant à les exploiter de façon durable, gérer durablement les forêts, lutter contre la désertification, enrayer et inverser le processus de dégradation des sols et mettre fin à l’appauvrissement de la biodiversité
  16. Promouvoir l’avènement de sociétés pacifiques et inclusives aux fins du développement durable, assurer l’accès de tous à la justice et mettre en place, à tous les niveaux, des institutions efficaces, responsables et ouvertes à tous
  17. Renforcer les moyens de mettre en œuvre le Partenariat mondial pour le développement et le revitaliser

    En savoir plus sur l’impact de nos projets

    MÉTHODOLOGIES DES PROJETS DE COMPENSATION CARBONE REDD+  

    Tous les projets de finance carbone que nous soutenons font l’objet d’une validation indépendante qui vise à vérifier leur conformité à un certain nombre de normes mondiales reconnues, parmi lesquelles le Verified Carbon Standard (VCS), le Gold Standard, l’American Carbon Registry (ACR) et la Climate Action Reserve (CAR).

    Voici quelques exemples de méthodologies utilisées lors de projets carbone REDD+ sur le marché volontaire du carbone.

    VCS (Verified Carbon Standard) :

      Parlons-en

      Si vous souhaitez savoir comment Climate Impact Partners peut vous aider à soutenir des projets de préservation des forêts (REDD+), contactez-nous.

      Contactez-nous

      Il nous faut des projets REDD+ dès aujourd'hui.

      Il faudra des années pour éliminer de l’atmosphère chaque tonne de carbone causée par la déforestation en replantant de nouveaux arbres.

      Plus de 100 millions de tonnes
      d'émissions en moins grâce aux projets de qualité menés par Climate Impact Partners à travers le monde

      REDD+ est un cadre créé par l’UNFCCC. La mise en œuvre des activités REDD+ est volontaire. Elle dépend de la situation, des capacités et des possibilités dans chacun des pays en développement ainsi que du niveau de soutien reçu.
      - Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (UNFCCC)

      Pour un réel changement

      Contactez-nous et découvrez comment nous pourrions vous accompagner dans votre action contre le changement climatique.